Assassin’s Creed Syndicate et Metal Gear Solid V : The Phantom Pain (re)sortent de l’ombre

Vous vous demandez sûrement pourquoi parler dans un seul article du prochain AC et MGS ? Tout simplement parce qu’ils présentent tous les 2 quelques points communs (surtout dans leurs contexte). Déjà, ce sont 2 titres majeurs très attendus dans le dernier trimestre de 2015 (le 1er septembre pour MGS et le 23 octobre 2015 pour ACS), ils ont également dévoilés pas mal d’infos et ont engendrés surtout quelques petites polémiques. Petit tour d’horizon.

1431447915-6150-capture-d-ecran

Crédit photo : Jeuxvidéo.com/Ubisoft

Commençons par les maîtres assassins. Ubisoft semble souffrir d’un écornement d’image, notamment dû aux fuites récurrentes, l’annualisation du titre et surtout en AC Unity qui a souffert de nombreux bugs et chutes de framerates à sa sortie, provoquant la colère des gamers et des excuses de la part d’Ubi (ainsi que le DLC Dead King gratuit). Le 12 mai dernier, la société française a voulu rassurer les joueurs en montrant le prochain opus. Dans un premier temps intitulé Assassin’s Creed Victory, le jeu se nommera finalement AC Syndicate. Comme avaient révélés les fuites de décembre, le jeu se situe à Londres pendant l’époque Victorienne, plus exactement l’année 1868 (on se rapproche petit à petit d’une époque contemporaine).

L’une des premières nouveautés se situe dans les personnages, les deux protagonistes principaux, que nous pourrons contrôler par un simple switch. Nous avons des jumaux, Jacob Frye et…sa sœur ! Evie Frye ! Pour la première fois dans la saga, et sur console de salon, nous pourrons contrôler un personnage féminin (Aveline de Grandpré faisant partie d’un spin-off sur console portable.) Les autres nouveautés majeures, résident dans le déplacement. Dorénavant, nos assassins ont un grappin, afin de grimper plus vite ou de l’utiliser en guise de tyrolienne et de tuer des ennemis en embuscades. Il sera également possible de se déplacer en calèche, si le parkour vous semble un peu long pour couvrir les 7 quartiers londoniens. Notez également, que la map sera plus grande de 30%.

Le mode infiltration a semble t-il été amélioré ainsi que les combats, plus fluide et efficace que dans Unity. Ubisoft a d’ailleurs confirmé qu’il n’y aurait pas de mode multi, le jeu serait 100% solo comme AC II.

metal-gear-solid-v-the-phantom-pain-premieres-impressions-140512-05

Crédit photo : MetalGearSolid.be/Konami

Passons maintenant au père fondateur des jeux d’infiltrations : la saga Metal Gear. C’est vrai que jusqu’au Kojima gate, Konami maitrisait largement mieux la communication autour du soft, enfin plus précisément Hidéo Kojima. Il teasait comme seul lui sait le faire sur MGS V depuis 2011 et le fameux projet Ogre. Les 2 seuls petits « grains de sable » dans la mécanique bien huilée du japonais étaient la durée de vie du prologue Ground Zeros et son troll dans l’émission de noël. Tous le monde attendait l’annonce de la date de sortie, finalement l’annonce exceptionnelle ce jour là, c’était un chapeau de poulet que pourra porter Snake, qui facilitera son infiltration. Mais globalement le projet avançait bien et bon nombre de gamers l’attendent du pied ferme.

Mais depuis mars dernier et la suppression du sigle « A Hideo Kojima Game », Konami multiplies les erreurs de communications, provocant la colère des joueurs, certains voulant même boycotter le jeu, des personnes comme Donna Burke (chanteuse de Sins of the Father) ont expressément demandés de ne pas le faire et que le jeu était quand même fait à 100% par le papa de Snake. Ensuite silence radio jusqu’à cette semaine, où des journalistes du monde entiers ont pu tester le jeu pendant 7 à 10h.

Ce qui a pu ressortir de ses nombreuses impressions c’est que globalement, le jeu offre une liberté d’approche jamais vu dans la saga, avec notamment une map extrêmement vaste, la possibilité de s’infiltrer en force ou en finesse, décider de l’heure de la journée, etc… Le jeu parait très long et il y a de quoi faire. Le gameplay est très bien ficelé et donne envie d’y jouer pendant des heures, il offre bien plus de possibilités que le prologue. La gestion de la Mother Base est très bien intégrée. Nous retrouvons également des éléments typiques made in Kojima. Il est également dit que le jeu est globalement très beau et fluide même si il reste logiquement des choses à peaufiner avant sa sortie. Les journalistes n’ont pas pu trop dévoiler plus, leurs preview complète seront disponible à partir du 9 juin, mais une très bonne impression en ressort, ce qui rassure les fans de la saga.

Nous attendrons de voir ce que valent les 2 jeux, mais une chose est sure, c’est qu’ils sont attendus au tournant.

 

Rédigé par Damien

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :