(Ciné) Le vent se lève

le-vent-se-leve-affiche-du-dernier-hayao-miyazaki-affiche

Le dernier film du grand maître de l’animation japonaise, Hayao Miyazaki, est disponible en salle, l’occasion pour nous de vous en parler.

Histoire :

Inspiré par le fameux concepteur d’avions Giovanni Caproni, Jiro rêve de voler et de dessiner de magnifiques avions. Mais sa mauvaise vue l’empêche de devenir pilote, et il se fait engager dans le département aéronautique d’une importante entreprise d’ingénierie en 1927. Son génie l’impose rapidement comme l’un des plus grands ingénieurs du monde.
Le Vent se lève raconte une grande partie de sa vie et dépeint les événements historiques clés qui ont profondément influencé le cours de son existence, dont le séisme de Kanto en 1923, la Grande Dépression, l’épidémie de tuberculose et l’entrée en guerre du Japon. Jiro connaîtra l’amour avec Nahoko et l’amitié avec son collègue Honjo. Inventeur extraordinaire, il fera entrer l’aviation dans une ère nouvelle.

Miyazaki nous livre un film chargé en émotions et plein de poésie qui transporte le spectateur au fil de l’histoire. Il traite beaucoup de sujets comme la guerre, la pauvreté, l’amour, le chagrin, la mort, le tout avec une maîtrise scénaristique propre au studio Ghibli. Quand à l’univers visuel, la nature a encore une fois une place importante dans le film. Même si on peut voir des parties de villes et de pollution, la plus grande partie de l’histoire se déroule en campagne.

Petite note assez étrange : nous sommes allés voir le film en Vost et beaucoup de parents étaient présents avec leurs enfants. Notez que le film est un drame d’environ deux heures et qu’en Vo ce n’est peut-être pas le dessin animé à voir pour des enfants si jeunes. Pour la simple et bonne raison que d’un c’est un drame, de deux c’est en japonais sous-titré et surtout c’est assez philosophique au niveau des dialogues, donc peu compréhensible.

Petite note sympa : En Vo, les personnages parlent français pour la fameuse réplique « Le vent se lève… », on peut aussi entendre de l’italien et de l’allemand.

Film à voir donc pour les inconditionnels de Miyazaki et autres fans des productions Ghibli, pour les amateurs sachez que ça reste un drame, assez long, qui pourra vous faire renoncer à le voir si vous n’êtes pas friands du style scénaristique.

Rédigé par Alex

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :