(Test) Killzone Mercenary

killzone 1

Apres le loupé considérable en matière de FPS sur notre chère PS Vita (Ndlr : en pensant notamment a un certain Call of Duty ainsi que Resistance Burning Skies qui se contente seulement d’étoffé un peu plus le petit catalogue de jeux VITA), la fameuse licence Killzone se prête à la fête ! Sera-t-elle nous faire oublier le flop instauré par les 2 FPS déjà présent ? C’est que nous allons découvrir dans ce petit test !

Rappelons avant tout qu’un épisode s’était déjà retrouver sur PSP, répondant au nom de Killzone libération. Ce dernier s’éloignait du procédé habituel puisqu’il était beaucoup plus axé sur le côté stratégie et action.

UN SCENARIO QUI TIENT LA ROUTE

Dans cet épisode vous incarnez un mercenaire répondant au nom de Danner et vous devez accomplir le « sale boulot » de l’ISA, qui livre une guerre sans merci contre les Helgasts. Outre le fait que l’on agisse logiquement pour le compte de l’ISA, vous ne tarderez pas à vous apercevoir que les commandants de l’ISA ne sont pas tous des enfants de cœur, ce qui vous évitera toute prise de conscience quand il s’agira de mettre vos services à disposition des Helgasts.  Ajoutons à cela que vous disposerez de 3 modes de difficultés allant de débutant à vétérans, ce qui vous permettra de tester votre niveau lorsque vous aurez fini le jeu pour la première fois.

 

Lien Youtube Playstation

UNE CLAQUE GRAPHIQUE

Nous n’allons pas y allé par quatre chemins, les graphismes sont juste sublimes ! Que ce soit les décors futuristes, dont les effets de lumière ont clairement été travaillés, ou encore le réalisme des fumées lors d’explosion de drones et d’engins aérien, cet épisode sur VITA à clairement sa place dans le top 3 des plus beaux jeux en terme de graphismes !

killzone 2

killzone 3

UN GAMEPLAY ET DES FONCTIONNALITÉS TACTILE INTÉRESSANTES

Côté gameplay, on assiste à une belle démonstration grâce aux fonctionnalités tactile qui sont mise en avant, notamment les phases de combat rapproché en QTE, dans lesquelles d’un simple glissement de doigt vous pourrez effectué toute sorte de coups spéciaux. (Voir l’image ci dessous )

killzone 4

Mais ce n’est pas tout car vous aurez également la possibilité à l’aide du pavé tactile arrière de faire des sprints en tapotant par 2 fois sur ce dernier. Pour ce qui est de l’écran tactile avant, or mis les phases de combat rapproché, vous aurez la possibilité de changé d’armes, de lancer des grenades ou autres drones en appuyant sur leurs icônes respectives.

killzone 5

UN MARCHAND D’ARMES ET DU HACKING AU PROGRAMME

Et oui, pour pouvoir progresser et passer les différentes étapes, il vous faudra des armes. C’est donc en toute logique que des marchands d’armes seront mis à votre disposition lors de vos missions (ils seront placés à plusieurs endroits de la map). Vous y trouverez : des fusils d’assaut, des boucliers, des drones, des munitions et vous aurez même le luxe d’avoir le droit a quelques promotions temporaires sur les armes. Tout ça bien sur contre des crédits que vous obtiendrez à chaque ennemi tué et mission terminée.

killzone 6

Autre petite particularité, pour récupérer certaines informations sensibles ou tout simplement pour avoir accès à certaines pièces, vous devrez décrypter les systèmes. Cela se présente sous forme d’un mini jeu tactile dans lequel vous allez devoir ré-assembler les clés de cryptage, tout en étant chronométré !

killzone 7

UN MULTI QUI PORTE SES FRUITS

A contrario de Call of Duty Black Ops Declassified pour qui le multi était plus un point noir qu’autre chose, Killzone, de son côté, se défend assez bien. En effet, il dispose d’un multi assez fluide dans lequel vous aurez ainsi le choix entre 3 modes de jeux où vous pourrez jouer jusqu’à huit .

Le premier mode est le mode Mercenaire : C’est chacun pour soi, le but est d’effectuer le score le plus haut, cela correspond en gros à un deathmatch.

Le second est le mode Guérilla : Même principe que le mode mercenaire sauf que cette fois vous agirez en équipe.

Le dernier est la zone de guerre : Mode plutôt intéressant puisque vous devez gagner des points en réalisant divers objectifs en cinq phases. Vous pourrez alterner en interrogeant vos adversaires, en hackant des modules vanguard ou en récupérant des cartes bravoure (trophées) sur chaque ennemi vaincu.

Lors de vos parties, divers bonus tomberont du ciel et ce de chaque côté, ce qui rendra la partie intéressante. Faites donc attention, la bataille peut parfois basculer d’un côté comme de l’autre ! Cela dépendra des bonus et de la tactique utilisée.

CONCLUSION

Développé par le Studio Cambridge et édité par Sony, ce Killzone Mercenary sorti en France depuis le 4 septembre 2013 s’impose sans nul doute comme l’un des plus beaux jeux de la VITA, tant au niveau graphique qu’au niveau du multi. Ce spin off est loin de nous décevoir. De plus, il vous plongera à la fois du côté de l’ISA comme du côté des Helgast, une première pour la licence !

Points forts Points faibles
Un scénario intéressant qui nous fera découvrir le côté obscur de l’ISA La campagne solo comme la plupart des FPS qui n’est pas très longue
Le côté tactile avec les combats rapprochés qui renforce l’immersion du joueur
Un multi vraiment intéressant
Des graphismes et effets de lumières sublimes

 

 

Photos par All Geek Universe

Rédigé par Othman

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :